Silence hôpital

Publié le par cathycat

Zoom

 

A l'occasion des journées du patrimoine, j'ai repéré que l'Hôpital Saint André de Bordeaux organise une exposition sur la vie des infirmières à l'hôpital. J'espère y faire un tour, mais cette annonce a fait ressurgir quelques souvenirs...

 

J'ai commencé à travailler comme secrétaire à l'Hôpital en 1977 (oui... je sais... ça fait un bail !), pas comme infirmière donc, mais dans un service hospitalier quand même, dans un grand hôpital parisien en plus. A l'époque, les malades pouvaient venir consulter sans rendez-vous, sauf en consultation privée, et attendaient très longtemps avant de passer devant le médecin et les externes.

 

 

P9040007

 

L'hospitalisation se faisait dans de grandes salles communes qui me choquaient à l'époque. Aucune intimité, un bruit permanent. Et pourtant à leur disparition il y a eu des gens qui ont regretté ces grandes communautés. Il y existait en effet une grande solidarité entre patients et chacun communiquait et s'entraidait.

 

Je ne sais pas si sur cette carte postale les fleurs ont été ajoutées pour la photo, mais remarquez le seul poêle central pour chauffer cette pièce immense et haute de plafond. Pour sauver sa pudeur, il fallait compter sur un rideau simplement tiré, mais le patient à l'époque était livré quotidiennement à la dizaine de paires d'yeux (au bas mot) du patron et de sa suite qui  faisaient la visite en bataillon rangé. J'imagine que les patients contagieux étaient isolés mais quand on voit la prudence de sioux que développent maintenant les établissements hospitaliers, cela fait frémir...

 

 

 

hopitala2.

 

Aujourd'hui les chambres sont devenues plus coquettes, plus chaleureuses. De nombreux patients revendiquent leur "chambre seule"... "parce que vous comprenez... la dernière fois... j'étais avec une personne qui ronflait..." et la télé, et la radio et si seulement il y avait la wifi...

Pour avoir passé une nuit à l'hôpital avec une femme adorable mais qui ronflait à faire trembler les murs, je ne leur jetterai pas la pierre... Mais pour autant, les demandes sont parfois dignes de clients d'hôtel... ceci étant aussi le reflet de la société actuelle.

 

 Le corps n'est plus autant exposé qu'il l'était il y a ne serait-ce qu'il y a une trentaine d'années et nous bénéficions de plus en plus des progrès de la médecine pour la prise en charge des maladies et de la douleur. Mais aussi,  le médecin a été déposé de son piédestal et l'information est plus facile à obtenir. Ceci dit, mes propos ne feront pas l'unanimité et j'admets qu'il y a pour certains encore de GROS progrès à faire...

 

J'ai aussi trouvé cette photo de bloc opératoire :

 

P9040011

 

Comparés aux blocs actuel... il y a comme un changement...

 

urologiedavinci 01

 

 

DED 8484

 

 

davinci 14

 

 

Eh oui ! Je ne sais pas de quand date exactement la photo ancienne, mais remarquez que les chirurgiens ont quand même des gants. Au siècle précédent, les actes se faisaient encore à mains nues... Remarquez les marches derrière la table. Elles servaient aux étudiants qui venaient observer les interventions pour apprendre...

Aujourd'hui, on opère avec des techniques de plus en plus pointues, et même à l'aide d'un robot qui a fait ses preuves. Les conditions d'asepties sont de plus en plus draconniennes (même si on entend encore malheureusement parler de maladies nosocomiales)

 

Il y a beaucoup à dire sur l'hôpital et j'espère que cette exposition sera réussie. Il y a à Paris le très beau musée de l'Assistance Publique - Hôpitaux de Paris, Quai de la Tournelle, qui témoigne de l'évolution de l'hôpital et expose de beaux objets. Une visite à faire, vraiment,  si vous en avez l'occasion...

 

J'espère que cette petite incursion à l'hôpital n'aura heurté personne, et surtout pas les hypochondriaques...

 

 

PS. Les photos "modernes" viennent du net. Les cartes postales empruntées à un livre d'images anciennes de Bordeaux et sa région (P. Perrein).

Publié dans Actualité

Commenter cet article

roussel christiane 16/01/2012 10:06

merci cathy pour la reponse ,en effet j espere pouvoir visiter la region bordelaise bien que mes enfants habitent audenge:tres heureux de la region et exact pour la difference de temperature avec
burbure petit village du pas de calais!! mes amities

cathycat 16/01/2012 20:18



mais ces jours ci il fait frisquet partout ! brrrrr... bisous



roussel christiane 14/01/2012 11:10

merci pour ce bon commentaire sur l hopital st andre;je suis la maman d un fils infirmier du pas de calais qui est parti travailler à un bloc operatoire de st andré.cela m a fait grand plaisir de
lire votre blog!!merci encore continuez à nous envoyer des photos mes amities du pas de calais

cathycat 14/01/2012 14:09



Bienvenue au fiston donc ! j'espère qu'il se plaira à Bordeaux ce dont je ne doute pas. Il aura du moins un peu plus chaud que dans le pas de calais et cela vous donnera l'occasion de découvrir
la région... Ma petite belle-fille vient de Dunkerque et elle s'est bien faite à la région, même si elle aime
"remonter" voir sa famille et ses amis et profiter du carnaval... A bientôt j'espère...



Martine / Eglantine 24/09/2011 06:42


C'est intéressant cette exposition sur un siècle d'hôpital et de voir les évolutions.


cathycat 24/09/2011 17:08



C'est amusant de pouvoir faire des parallèles entre hier aujourd'hui. Tout a tellement changé et en même temps, chacun a des souvenirs qui ressurgissent et l'impression de reconnaître quelque
chose.



Marielle 18/09/2011 15:25


Peut-être qu'un jour, nous pourrions nous organiser une promenade parisienne...


cathycat 18/09/2011 20:44



je pense que nous nous régalerions, mais je ne vais pas très souvent à Paris et en général, je file voir ma p'tite maman. Mais je pense qu'un jour nous le ferons... Bisous



Marielle 17/09/2011 21:22


Sympa cette incursion dans ton domaine d'activité.
Moi qui suis malade à l'idée d'être malade, je fuis les hopitaux mais curieuse comme je suis, la visite du musée parisien me plairait beaucoup.


cathycat 18/09/2011 08:53



Je crois en effet que tu aimerais bien. Je viens de passer quelques jours chez ma maman et ai feuilleté le guide des musée insolites de Paris... une vraie mine d'or...