Des mots, une histoire, dernier jeu de la saison... sniff

Publié le par cathycat

L'été arrive et c'est déjà le dernier jeu chez Olivia de  DESIR D'HISTOIRES...  J'y avais pourtant bien pris goût...

 

 

 

plumedesmotsunehistoire5-copie-1.jpg

 

 

 

Les mots pour la dernière édition de la saison sont : girouette – ennuyer – s’escamper – manoir – hiver – enluminure – canicule – pugilat – clochette – abeille – palmier – persévérant – zinc – champs – essoufflé – musicien – glace – grivoiserie – étang

 

 

Il fait chaud en ce dernier dimanche d'été. Jeanine est essouflée et transpirante et a bien failli arriver en retard à la messe. Pour  gagner du temps, elle a coupé à travers champs sous les rayons brûlants du soleil et en traversant le parvis de l'église a remarqué que la girouette fixée sur le clocher ne bougeait pas d'un pouce. Aucun souffle d'air... Le silence est aussi lourd que l'atmosphère, entrecoupé ça et là d'un bourdonnement d'abeille.

 

Elle pénètre dans l'édifice et sent la fraîcheur l'envahir. L'office vient tout juste de débuter et Jeanine se glisse discrètement dans les rangs de fidèles. Rapidement, elle commence à s'ennuyer. Elle observe distraitement les vitraux. Une scène avec un  âne sous un palmier l'attire plus que les autres. Elle entonne mécaniquement les cntiques et le réponds. Le prêtre persévérant entame un sermon interminable. Jeanine se perd dans la contemplation des enluminures de son missel. Elles ne sont pas si belles et ouvragées que celles des livres précieux qu'elle a aperçus au manoir où elle travaille comme femme de méage, mais elles sont bien jolies quand même.

 

Quelques notes de musique parviennent à ses oreilles. C'est sans doute un musicien des rues qui se prépare pour la sortie de la messe. Bien courageux cet homme par ce temps de canicule, mais il va asns doute rejoindre les hommes au café d'en face et faire tinter son verre de rosé sur le zinc en échangeant quelques grivoiseries dominicales. Le miroir du bar renverra le reflet de leur visage hilare.

 

De telles extrapolations donnent envie à Jeanine de s'escamper pour de bon, de se faire la belle, de prendre la poudre d'escampette, de filer à l'anglaise, au risque de déclencher un pugilat. Elle irait se promener près de l'étang pour s'y baigner nue. Une clochette retentit, la ramenant à la réalité. L'office se poursuit long comme un hiver sans fin.

 

 

 

 

Publié dans des histoires

Commenter cet article

Valentyne 02/07/2012 13:13

j'ai bien aimé la sucession de synonymes à s'escamper :: filer à l'anglaire, la poudre d'escampette ETC ... cela montre bien son envie d'évasion ;-)

cathycat 12/07/2012 22:42



Il faut s'être beaucoup ennuyé à la messe pour que cette succession de mots vienne spontanément à l'esprit !!!



Oncle Dan 02/07/2012 09:28

Bravo pour ce texte parfaitement adapté aux mots de la semaine.
"Il faisait une chaleur toïde, sans le moindre souffle d'air" (A.Allais) :-)

cathycat 12/07/2012 22:41



Merci beaucoup. J'ai vu que le jeu se poursuit pendant l'été chez Asphodèle mais le temps me manque en ce moment, alors je passe juste lire les trouvailles de chacun quand je le peux. Belle
soirée.



Eeguab 01/07/2012 19:04

Jolie tranche de vie,avec cette série de métaphores sur la fuite,pour échapper à l'ennui.

cathycat 01/07/2012 23:26



Cette Jeanine aurait dû se mettre au fond de l'église pour écrire ...



Soene 01/07/2012 09:29

Joli billet si proche de la réalité !
Les mots sont placés avec aisance, avec fraîcheur et naturel.
Bonnes vacances à bientôt
Bises de Lyon

cathycat 01/07/2012 23:03



Ah toi aussi cela te rappelle des souvenirs ? Bisous et passe de belles vacances



Marielle en dilettante 01/07/2012 09:13

Alors vivement la rentrée!!! Tu fais naître un personnage et tout de suite on imagine sa vie, sa personnalité, ses attentes..

cathycat 01/07/2012 23:01



j'aime bien jouer à ça... Bisous