Des mots, une histoire

Publié le par cathycat

 

Encore un jeu d'écriture proposé par le blog DESIR D'HISTOIRES... Merci Oncle Dan, on en découvre des occasions de s'amuser chez toi...

 

 

 

plumedesmotsunehistoire5-copie-1.jpg

 

 

Des mots, une histoire... La consigne est simple, chaque participant propose un mot

 

Mots imposés : nuage – moustique – calendrier – burlesque – candide – orage - canaliser – déluge – caresse – antidote – craquant – quatrains – calvitie – briquet – soleil – amadou – hallucinant – genou – foudroyer – mousse – promesse – langue – fesses – colère

 

Et quand la liste est close, chacun doit inventer un texte, une petite histoire... contenant tous les mots proposés.

 

Ainsi donc,

 

 

Amadou contemple son genou couronné. Juste une écorchure mais le jean est fichu. Sa mère va commencer par le foudroyer du regard et la colère suivra, la faisant déverser un déluge d'invectives, promesses de punitions terribles, tout cela dans un mélange de français et de langue africaine dont il ne comprend heureusement pas tous les mots.

 

Le gamin cherche comment éviter l'orage maternel. Il se dit que s'il arrive à fixer le soleil dix secondes sans ciller, peut-être ne sera-t-il pas grondé. Mais l'astre se cache derrière les nuages. Il décide alors de prier ; pas les anges, ces petits êtres craquants à l'air radieux et aux fesses rebondies ; Non, le Dieu tout puissant qui saura lui donner l'antidote pour canaliser le torrent de reproches qui va le submerger, et limiter la sanction qui l'attend. Candide, Amadou croit aux miracles.

 

Arrivé à la maison, il tend l'oreille. Seul le vol d'un moustique déchire le silence. Un pas, un autre... il aperçoit la calvitie naissante de son père, écrivant comme à son  habitude des quatrains, installé à la  table de la cuisine, le briquet posé sur son paquet de cigarettes. Les murs vert mousse sont couverts de calendriers des postes soigneusement collectionnés depuis l'année de sa naissance. Le papa est seul à la maison.

 

"Bonjour Fils" lui dit-il, salut accompagné d'une légère caresse sur la joue.

 

Le contraste avec ce qu'il attendait est hallucinant, à tel point que son appréhension lui semble maintenant burlesque. Mais Maman n'est pas encore rentrée...

 

 

 

Publié dans des histoires

Commenter cet article

elcanardo 31/05/2012 17:28

finement écrit et adroitement mené jusqu'à un suspens maintenu... maman va bientôt rentrer !!!

Coincoins écorchés

cathycat 01/06/2012 15:17



Et que va dire maman ? là est la question. Belle journée



juliette 30/05/2012 19:13

Superbement bien écrit..Tu sais, j'ai cru un moment que ce texte était tiré d'un roman..On en attendrait presque la suite, la réaction de la mère..Les textes spontanés sont les meilleurs..Ah, si
j'avais le temps..

cathycat 31/05/2012 22:31



Alors si tu en envie,  prends le temps... Tu fais de longs articles, t'exprimes avec beaucoup d'aisance et je trouve ton style très fluide (même quand tu es très énervée !!! ). Alors tu peux sans problème te déconnecter pour faire la même chose avec ton imagination. C'est l'avantage des petites
consignes qui nous obligent à sortir de nous-même. Enfin tu verras... Belle soirée. Bisous



kerrfoa 29/05/2012 23:59

tu as une imagination débordante et tu aimes la langue française, tu es douée pour ce style de jeu, les jeux de mots!
bravo!

cathycat 30/05/2012 09:57



Merci ! en effet j'aime bien jouer à ces petits jeux de mots... Bisous



Soène 28/05/2012 09:39

Quand j'étais petite, à la maison, c'était comme ça, ma mère en faisait tout un fromage !
Il n'a pas fait exprès de tomber, alors c'est moins grave...
Peut-être que la 67e d'Olivia apportera une suite à ton histoire ?
Bonne semaine et bises de Lyon

cathycat 28/05/2012 22:42



Hum je ne sais pas ! C'était l'histoire d'un moment et la prochaine liste m'emmènera certainement ailleurs mais qui sait ? J'ai beaucoup aimé ta jolie Madeleine et ton beau texte... Bisous



gazou 26/05/2012 17:07

Le père saura peut-être calmer la colère de la maman

cathycat 26/05/2012 19:22



C'est fort probable ... Bisous Gazou