Conférence ludique

Publié le par cathycat

220px-CouvND

 

Ca vous dit quelque chose ???

 

Les romans photos, les histoires roses qui font rêver dans les chaumières et dont le succès ne faiblit pas.

 

J'ai eu l'occasion il y a peu d'aller à une conférence, dans le cadre du mois du films documentaire de Mérignac, sur le roman photo...

 

"Le roman-photo, une revue qui passe de mains en mains, de génération en génération genre littéraire décrié, détrôné aujourd'hui par les feuilletons télévisés, "feux de l'amour" et autres..."

 

 

Après un accueil chaleureux des bibliothécaires offrant de succulents coeurs de guimauve enrobés de chocolat, Bruno Takodjerad, co-auteur de ce beau livre, a retracé l'historique du roman photo, montrant de nombreux clichés, de dessins d'abord, puis de cartes postales romantiques, de feuilletons distillés dans les journaux et qui tenaient des familles entières en haleine.

 

Et puis le véritable boom de ces revues a eu lieu après guerre, très en vogue en Italie et rapidement importées en France avec un succès grandissant.

 

9782350133638 1 75

 

 

Résumé :

Véritable phénomène de société depuis son invention en Italie après la seconde guerre mondiale, le roman-photo fait le bonheur de centaines de milliers de lecteurs chaque semaine en France grâce au magazine Nous Deux. Souvent considéré comme un genre " mineur " voire " désuet ", ce moyen d'expression unique qui mêle cinéma, bande dessinée et littérature est de plus en plus souvent utilisé par la publicité, les agences de communication et même. la presse branchée. Il était temps qu'un ouvrage rende un hommage, tant visuel qu'écrit, à un genre qui n'a pas fini de nous étonner. Découvrez la véritable histoire du roman-photo et son influence sur la société à travers l'aventure Nous Deux, le plus célèbre et le plus ancien magazine de romans-photos en France. Un voyage instructif, joyeux et esthétique qui vous mènera des premiers cinéromans des années 30 aux romans-photos pour Smartphones en passant par les fumetti italiens, les romans dessinés des années 50, les romans photos people ou encore les photoromans détournés façon Hara Kiri ou Fluide Glacial. De Johnny Hallyday à Jean-Paul Gauthier, en passant par Dalida, Cloclo, Thierry Le Luron, Joe Dassin, Dorothée ou encore Sophia Loren, retrouvez également toutes les personnalités qui ont marqué les plus belles heures du roman-photo, de Nous Deux à Télé-Poche, en passant par Intimité, etc.

 

Eddy mitchell

 

Nos yéyés et autres vedettes ont largement contribué à l'élaboration d'histoires, bénéficiant du même coup d'une grande publicité, comme ici avec Eddy Mitchell (mais aussi Johnny Hallyday, Marie José Nat, Sylvie Vartan, Hugues Aufray, Line Renaud et tant d'autres...)

 

Et admirez un peu la puissance des titres...

 

 

JMC RomanPhoto



 

J'ai été vraiment séduite par cette présentation. Bruno Takodjerad, comme il nous l'a expliqué, est tombé dans la marmite quand il était tout petit et qu'il lisait les revues de sa grand-mère. Adolescent, il a fait son premier roman photo avec des copains et depuis il n'a plus jamais arrêté d'y travailler, de créer, de collecter et il parle de son métier avec  une grande passion et son enthousiasme était contagieux.

 

 

01 01 giet9 330

 

 

Je n'ai pas lu beaucoup de romans photos pour ma part car il n'y en avait pas à la maison et cette "littérature" était un peu montrée du doigt, comme les romans à l'eau de rose.

 

 

n621n2 1959

 

Pourtant, dans la deuxième partie de la conférence, nous avons visionné un film de Solveig Anspach : "Barbara tu n'es pas coupable", un documentaire produit par ARTE ai-je vu dans le générique.

 

Le fil rouge de ce film est le tournage d'un roman photo en Italie, entrecoupé d'interview de femmes qui sont passionnées par ces lectures et tout simplement par le romantisme. Ces témoignages vraiment sincères m'ont vraiment touchée et si un jour vous avez l'occasion de voir cette émission, ne vous en privez pas ! C'est du bonheur à l'état pur. De la tendresse, de la délicatesse de la pudeur, des souvenirs, des parallèles avec le quotidien de femmes qui subliment le sentiment amoureux.

 

 

n638n2 1959

 

Et si vous croyez que seules les femmes lisent ces revues... détrompez vous ! les hommes aussi s'en régalent, mais plus discrètement... A un moment, un couple lit à haute voix les dialogues de l'histoire. C'est attendrissant au possible. Les yeux brillent, les anecdotes fusent... Tout cela est délicieux.

 

 

 

n587nous21958

 

Un regret pourtant, les romans photos d'aujourd'hui ne finissent plus aussi bien, ne vont plus autant rêver... Il faut alors se retourner vers les années 50 et contempler les couvertures colorées qui enchantaient les ménagères... mais pas que !...

Les filles ont pris le relai des mères et le goût pour ces revues a traversé les générations. Pour les familles qui les ont adoptés, c'est une culture solidement ancrée dans le quotidien, aussi indispensable à leurs rêves que l'air que l'on respire.

 

 

n578nous2 1958

 

 

 

Je pars quelques jours, je vous laisse à vos rêves en rose... Bonne semaine à tous.

 

 

 

Publié dans balades en ville

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Ecureuil bleu 01/05/2013 12:40

Bonjour Cathycat et bon 1er mai. J'ai lu presque tous les Nous deux et Intimité pendant longtemps car ma grand-mère achetait ces romans-photos et d'autres. Elle était institutrice... Bisous

cathycat 02/05/2013 20:04



Il n'y en avait pas à la maison mais j'ai eu l'occasion d'en feuilleter. Et les couvertures à l'époque étaient si belles... Bisous



Mamoune.Marie 31/12/2012 17:12

merci pour ce bel article qui me rappelle de bons souvenirs, j'ai aimé feuilleter ces magazines...
bonne fin d'année 2012, que celle de 2013 te soit agréable, douce et pleine de bonnes nouvelles...gros bisous à bientôt pour 2013..Mamoune

cathycat 01/01/2013 11:19



Belle et douce année à toi Mamoune. Je suis heureuse que cet article t'aie rappelé de bons souvenirs. Je te souhaite le meilleur pour cette nouvelle année. Bisous



Patrick 29/12/2012 12:53

Bjr,
Un article hors du commun ! une belle idée , qui me rappelle les nous deux que je trouvais chEz mon grand pêre ! tout une époque !! maintenant c'est le net !!!

Pour mes prochains articles , si tu souhaites d'abonner à la newsletter , c'est la Cathédrale de Paris qui se termine, puis en 2013 du coté de honfleur, puis le maroc, Versailles , un peu d'egypte
, un peu de france et de la nature !!! Tout un programme ...
@bientôt.com
Patrick

cathycat 29/12/2012 13:41



A priori les gens continuent à acheter ce genre de revues (mises au goût du jour bien sûr) car le tirage est encore assez conséquent... Je me suis déjà abonnée à ta newsletter tu penses, mais je
vais vérifier car je n'ai pas vu l'accusé réception dans ma boîte. Ton programme est alléchant... A très vite donc... Bisous



Cricri 28/12/2012 21:34

L'aspect caché, je pense que c'était plus le tabou que de la pudeur. Pour moi, le summum de l'érotisme c'était "le baiser" de Rodin. Je regardais ça et c'était l'extase...
Les romans photos m'ont fait rêver jusqu'à 15 ans environ. J'ai rencontré celui qui est devenu mon époux à 16 ans à l'Ecole Normale et là réalité a été bien plus simple et bien plus belle. Ces
romans n'étaient pas nocifs à mon avis pour des ados, mais je trouve plus bizarre qu'une femme en ait vraiment besoin. C'est sans doute révélateur d'une frustration ou plus tard, pour une personne
âgée le regret de sa jeunesse. Je ne sais même pas si ça existe encore. Il va falloir que je regarde ça un de ces jours dans les rayons !!!
Gros bisous et bonne soirée à toi aussi.

cathycat 29/12/2012 13:48



Tu as raison, le tabou tient une grande place dans ce phénomène mais le tirage a toujours été conséquent et quand on sait qu'une revue passe entre un minimum de trois ou quatre personnes (la mère
qui le passe à la fille qui le passe à la soeur qui l'échange avec celui de la copine qui l'a piqué à la grand-mère qui l'a lu après sa fille.... Rhoo j'adore ce phénomène !...)  ça en fait
des lecteurs.


Le baiser de Rodin entre dans un tout autre registre ! Cette pièce est magnifique et que de fois l'ai-je contemplée, époustouflée de tant d'harmonie. Bisous Cricri merci de ta visite



Cricri 25/12/2012 21:44

Au début de l'adolescence j'ai été très friande de ces romans photos. Une voisine coiffeuse en passait à notre mère qui les cachait, mais avec ma soeur nous savions bien les trouver et nous en
régaler ! Cela ne nous a pas perturbées, nous sommes de braves mères de famille encore amoureuses de leurs fidèles époux. Et oui, ça existe encore !!!
Les feuilletons télévisés ? Non merci. Je n'ai même pas essayé. Pas eu le temps et plus envie du tout. Une série cependant m'a beaucoup intéressée : "Entre terre et mer" dont j'ai même acheté les
CD. Je préfère un bon bouquin que j'emporte dans mon lit en me couchant.
Gros bisous et bonne fin de soirée.

cathycat 28/12/2012 19:16



Comme toi je préfère un bon bouquin... Tu soulignes toi aussi le côté "caché" de ces lectures. Je pense que c'était plus par pudeur qu'autre chose. Dans le reportage, une femme assez âgée disait
que c'était sa part de rêve et que, tout en aimant son mari, ces histoires roses lui apportaient ce que son époux n'aurait jamais su lui donner. Gros bisous à toi