Caprices de la nature

Publié le par cathycat

Lors de ma dernière balade au parc, j'ai croisé un couple de bernaches accompagné de son petit

 

 

P1220012.JPG

 

 

Caprice de la nature ?

 

 

P1220007.JPG

 

 

J'ai été très étonnée de trouver cette tête et ce cou tout blancs. Les pattes aussi sont différentes, peut-être est-ce tout simplement une autre espèce. Pourtant elles étaient toute les trois et ne se quittaient pas. Alors je me demande...

 

De fil en aiguille, j'ai repensé à ma Pépette qui malgré des parents très foncés, comme la plupart des borders collies est sortie bien blanche (comme deux de ses soeurs qui ont eu moins  de chance qu'elle puis  que cela leur a valu l'euthanasie  ).

 

ek_1_2.jpg

 

Tabatha à un jour

 

 

Tab-6-semaines.jpg

 

à six semaines

 

 

P1220021.JPG

 

à neuf ans et demi... et toujours espiègle

 

 

Le border standard doit être  au moins 50 % noir (ou gris merle, ou brun) la blancheur étant considéré comme une tare. Plus il est foncé, plus il est recherché. N'étant ni bergère, ni amateur de concours en  tout genre, je me suis empressée de réserver Tabatha et ne l'ai jamais regretté. Elle est du  tempérament, de l'énergie, de l'indépendance,  une grande intelligence, n'est jamais malade, et c'est un vrai bonheur de partager notre vie avec cette adorable Pépette.

 

Comme quoi il ne faut jamais tirer de conclusions trop vite...

 

 

 

Commenter cet article

Corine Caporlan 03/02/2012 00:26

C'est vrai que j'ai tendance à réagir sur le vif ! Lol!

Les animaux sont vraiment originaux : on ne sait jamais à quoi s'attendre avec eux, comme ce jars au milieu de bernaches. Ils se rejettent de manière aussi inattendue qu'ils s'attachent.


Ah ça, elle est adorable ta chienne.

Grosses bises

cathycat 03/02/2012 19:24



Merci.... et je ne contredirai pas ... Bisous et bon week-end (neige ou pas neige à Bordeaux... Là est la question).
Bisous



Corine Caporlan 01/02/2012 21:20

Pour les bernaches je ne savais pas que c'était la même race non plus -)
Ca me rappelle un canard auquel je m'étais attachée lors de visites aussi le WE, blanc mais qui avait comme des commissures plus loin que les autres et le bec plus haut que les autres aussi, bien
rouge ! Il était attendrissant, un peu boîteux. J'ai changé de vie, de quartier, je ne vais plus au même parc et je ne sais pas ce qu'est devenu le canard....
Je viens de réaliser...
Faudrait que j'y retourne.
.... !

cathycat 02/02/2012 19:26



Raconte moi vite si tu l'as retrouvé. Quand on se promène souvent au même endroit, on finit par s'attacher à nos personnages de balade. Dans mon parc, il y avait un gros jard qui était toujours
dans le groupe des bernaches. Il était le seul d'espèce différente . On l'appelait "Margotte" mais il n'était pas susceptible.


Passe une jolie soirée. Gros bisous



Corine Caporlan 01/02/2012 21:17

Quand même euthanasiées d'emblée...
Oh la la...

cathycat 02/02/2012 19:22



Triste et cruel



Corine Caporlan 01/02/2012 21:16

Oui et en plus elle a eu vraiment de la chance de tomber sur quelqu'un qui se dépêchait de la sauver !
C'est si vrai : ne jamais penser qu'il y une règle, une loi du genre,.... Vrai.
Bisous Cathy et belle suite de semaine.

cathycat 02/02/2012 19:21



Ah ça ! on s'est bien trouvées !...



Corine Caporlan 01/02/2012 21:12

OH ! Mais à cause de leur aspect ????? J'y crois pas (enfin façon de parler) quelle horreur euthanasiées parce qu'elles n'étaient pas sorties conformes... Roh... y a de gens vraiment......

Bonjour Cathy pardon, je réagissais sur le vif. Oui elle a eu de la chance la petite Sorcière Bien-aimée.
Bise
Je poursuis ma lecture

cathycat 02/02/2012 19:20



J'ai repris tes commentaires dans l'ordre ! tu me fais rire avec tes réactions "à chaud"...


La blancheur chez les borders (et d'autres races je crois) est considéré comme une tare génétique et les éleveurs ont beaucoup plus de mal à les vendre. Cela n'en reste pas moins à mes yeux très
nul car quand je vois ma Pépette, elle en vaut dix et des meilleurs (oui bon, je ne suis pas 100 % objective mais il n'empêche qu'elle est fantastique). Il n'empêche que cette pratique me
révolte...